Choisir une poèle avec ou sans revêtement ?

En réalité, lorsqu’on parle de poêle, l’ustensile incontournable dans la cuisine, on distingue la poêle avec revêtement de celle sans revêtement. Chacun d’entre les deux a sa propre mode d’usage. C’est pour cette raison qu’il est crucial de mieux connaître la différence entre ces types de poêle avant d’en acheter une.

Poêle avec revêtement

Appelée aussi poêle antiadhésive, la poêle avec revêtement est conçue pour être utilisée à feux doux, dans le but de cuire sainement les aliments délicats ou les aliments qui ont une forte tendance à adhérer. Grâce à des matières anti-adhésives qui peuvent être de PFOA ou de PTFE ou encore des produit à base de céramique que la poêle est couvert, les œufs ou poissons, ne s’accrochent pas à la poêle. En fait, si on l’utilise avec de feux à haute température, ces matériaux antiadhésive s’abîment rapidement et donc la longévité de l’outil sera considérablement réduite. Côté entretien, ce type de poêle mérite une attention particulière pour optimiser la longévité de son revêtement. Bien que les poêles avec revêtement aient une durée de vie réduit, il est quand même très confortable pour certaines préparations.

Poêle sans revêtement

Souvent en inox, acier ou en fonte, la poêle sans revêtement s’adapte sans problème avec les feux vif, contrairement à sa soeur revêtus. Inerte et robuste, elle est même spécialement conçue pour être utilisée à des feux à haute température. De ce fait, elle est la poêle par excellence pour la cuisson des viandes, même sans usage de matière grasse. Dorée et craquant, les viandes grillées avec une poêle sans revêtement procure des saveurs bien plus meilleures que ceux préparés dans une poêle dotée de revêtement. Elle est aussi idéale pour faire revenir les légumes. Facile à entretenir, ce type de poêle propose une durée de vie incomparable. Par contre, son inconvénient reposent sur sa sensibilité à la rouille.

Poêle avec ou sans revêtement : laquelle choisir ?

Avec ou sans revêtement, le choix de poêle doit être fait selon son usage et habitude de son futur utilisateur. Seulement, si on veut opter pour un type sans revêtement, la performance du matière de fabrication doit être tenue en compte (la rapidité de cuisson en dépend aussi). Dans le cas d’acquisition d’une poêle revêtu, il est prudent de se renseigner sur le type de revêtement. Car si, certains matériaux sont fragiles dans le temps, certains autres sont plus solides permettant de garder sa qualité anti-adhésive plus longtemps. En tout cas, ceux sont deux ustensiles complémentaires. Mais puisqu’il n’existe pas de poêle polyvalente (à la fois revêtu et non revêtu), la meilleure idée c’est donc d’avoir les deux types à la fois dans sa batterie de cuisine.

Le revêtement aluminium : avantages et inconvénients
Le revêtement céramique : aucun effet nocif à la cuisson